• | Accueil |
  • Imprimer |
  • Plan du site |
  • police (-) |
  • police  (+) |
Site

Vie Locale/La Fête des Ménetriers

La Fête des Ménetriers

EDITION 2015

le 19 septembre

Fête des Ménestriers 2013Zoom

EDITION 2014

FETE DES MENESTRIERS 2014

le 18 septembre

Le Roi Jacky SCHWINDENHAMMER

- photos -

EDITION 2013

le 17 septembre à 10 H
Messe de pelerinage à l'église Saint Dominique
suivi d'un aperitif concert

Fête des Ménestriers 2013Zoom

Il y a 614 ans, la corporation des Ménétriers de Haute-Alsace a, pour la première fois, tenu son assemblée au pied de l’Église Notre Dame de Vieux-Thann, devenue Saint- Dominique. L’origine présumée du «Pfifferdaj» est située par les historiens en 1399. La première mention de la confrérie est faite dans la Charte du 20 avril 1400 donnée à Ribeauvillé par Maximin 1er de Ribeaupierre. En 1533, pour diminuer les frais de voyage des participants, 3 sections ont été constituées : celle de l’Alsace supérieure qui siège à Vieux-Thann, celle de l’Alsace moyenne qui siège à Ribeauvillé, et celle de l’Alsace inférieure qui siège à Bischwiller depuis 1686.
Etre Ménétrier aujourd’hui, c’est savoir aimer la musique, c’est savoir écouter de la musique, c’est savoir jouer de la musique, c’est chanter, c’est savoir partager cette musique. Etre Ménétriers aujourd’hui n’est pas une vocation ou un don que l’on a, car nous sommes tous des Ménétriers.
La messe d’action de grâce a été rehaussée par les chorales réunies de Vieux-Thann, Leimbach et Rammersmatt, et des Petits Chanteurs de Guewenheim, suivi d’un apéritif concert et de l’élixir des Ménétriers servi gratuitement à la population.
Thierry MURA

EDITION 2012

dimanche 16 septembre à 10 H
Messe de pelerinage à l'église Saint Dominique
suivi d'un aperitif concert

Fête des Ménestriers 2012

Fête des Ménestriers 2012

Fête des Ménestriers 2012

Fête des Ménestriers 2012

Pèlerinage des Ménétriers 2012
Il y a 559 ans, la corporation des Ménétriers de Haute-Alsace a, pour la première fois, tenu son assemblée au pied de l’église Sainte-Marie de Vieux- Thann, devenue Saint-Dominique. L’origine présumée du «Pfifferdaj» est située par les historiens en 1390.
La première mention de la confrérie est faite dans la Charte du 20 avril 1400 donnée à Ribeauvillé par Maximin 1er de Ribeaupierre.
En 1533, pour diminuer les frais de voyage des participants, 3 sections ont été constituées : celle de l’Alsace supérieure qui siège à Vieux-Thann, celle de l’Alsace moyenne qui siège à Ribeauvillé, et celle de l’Alsace inférieure qui siège à Bischwiller depuis 1686.
Etre Ménétriers aujourd’hui, c’est savoir aimer la musique, c’est savoir écouter de la musique, c’est savoir jouer de la musique, c’est chanter, c’est savoir partager cette musique.
Etre Ménétriers aujourd’hui n’est pas une vocation ou un don que l’on a, car nous sommes tous des Ménétriers.
La messe d’action de grâce a été célébrée pour la dernière fois par le curé Etienne BURGER. Elle a été rehaussée par les chorales réunies de Vieux-Thann, Leimbach et Rammersmatt, et des Petits Chanteurs de Guewenheim dont je fais partie.
La musique municipale de Vieux-Thann, dirigée par Bernard MEYER, a séduit une fois de plus l’assemblée par son professionnalisme et son engagement à défendre la tradition des Ménétriers, tant par les morceaux choisis que par l’interprétation vocale de l’Ave Maria de GOUNOD, cher à notre Roi Jean-Paul DUMEL, par Elena NAZARENKO.
L’apéritif concert donné sur le parvis a été interprété par l’Harmonie du Cercle. L’élixir des Ménétriers, dont la recette est toujours gardée secrète, préparée par le Ménétrier Tino CALLIGARO, a été agrémenté de toasts médiévaux et servi par quelques associations Vieux-Thannoises fidèles à la tradition.
Le président de l’association : Thierry MURA

Hommage au Roi
Jean-Paul Rome en connut deux, mais aujourd’hui, il ne s’agit pas d’élire un Pape, mais d’honorer un Roi. Le petit Jean-Paul s’ouvrit au monde et clignait déjà des yeux éblouis par l’éclat du soleil d’Alger, au vu du boulevard Front de Mer, ou d’Ussein-dey, ou même de la casbah, personne ne sait. Certes, il y eut, avant lui l’Italienne et le bey, mais néanmoins, jour mémorable entre tous. De par sa deuxième image de ce monde, se vit-il déjà, paré d’une cape blanche ou bleue, chevauchant un pur sang arabe magnifique, sur les hauteurs de Maison Carrée ? Rêve prémonitoire du sacre de ce jour, nous en sommes persuadés. Dans sa prime jeunesse, en culottes courtes et seyante des Scouts de France, déjà, ses dons de rassembleur, d’initiateur, de meneur d’hommes et de tradition, furent la tangente de sa destinée exceptionnelle, associative et professionnelle. Petit chanteur à Zillisheim et forcément, chantre du verbe, historien dans l’âme, jusqu’au bout de la nuit et même audelà, ses premières armes de conscrit de Leimbach et près de l’Arbre de Mai de la même commune (le Roi est né au moi de mai), en témoignent. Ses multiples présidences et responsabilités de la vie associative se dessinaient déjà à l’horizon et se succédaient tant son érudition était quémandée. Un mandat politique, même à Thann, conseiller municipal, et un essai aux cantonales, furent de mise, mais il ne put échapper à son destin de décrypteur de l’histoire ou de la petite histoire thannoise, pour preuve les nombreuses parutions très pointues de la chronologie de la Ville. Rien ne lui échappe : polygraphe et dirigeant du handball club, jusqu’au vampirisme des Donneurs de Sang, en passant par l’Alsatia (gymnastique) jusqu’au courant de l’histoire forte de la confrérie St-Thiébaut, présidence du comité du 30 juin à Thann, maître de cérémonie de la Ville de Thann, précurseur et initiateur d’idées multiples en temps que Vice-Président, puis Président de l’Office de Tourisme de la Ville de Thann, il était à l’origine, le pilier de moult associations culturelles, musicales, gastronomiques, initiateur des 5000 bougies au bord des fenêtres, en passant par les coups de Trafalgar sur la procession de la statue de St-Thiébaut, il put faire état de tout son talent de meneur en tant que président des journées musicales « Chants et Musiques du Monde ». St-Thiébaut a toujours un regard bienveillant et paternel, pour Jean-Paul, notre Roi, dans son écrin de la Collégiale qui n’a plus de secret pour lui. Narrateur hors pair, écrivain éclairé depuis son clignement d’yeux à sa naissance, très critique s’il le fallait, caustique même, mais toujours méthodique, digne, plein d’une sérénité et justesse historique où la légende garde une place importante. Il a creusé son sillon fertile en émotions pour tous ses lecteurs et amis, de toute l’Alsace. Alexandrins, proses avec rimes, même teintés de pourpre, déclamations symphoniques, rien ne lui est étranger. Enfin oui, j’allais venir à Vieux-Thann où la Confrérie des Ménétriers existerait d’avant 1390. Pour être plus précis, en 1399, paraît-il, Hermann, ancien clairon de l’Archiduc d’Autriche, Léopold IV, offrit un autel à la patronne des Ménétriers, Notre Dame de Vieux-Thann. Le temps s’écoula sereinement depuis. « Au début était le Verbe » dit l’Évangile, mais forcément en musique (les ménétriers sont des musiciens).
Mais ensuite, ce fut notre Roi Jean-Paul qui ressuscita les Ménétriers de Haute-Alsace, Thann/Vieux-Thann, en 1987 : messe, musiques de Vieux-Thann, Guewenheim, Willer- Sur-Thur, Accordéon Club St-Thiébaut, trois chorales, l’année suivante, apéro, repas en commun en plus, défilé, concert, 6 musiques, gymnastes et spectacles, « chemin de Compostelle » sur la place Joffre à Thann. Les années passèrent encore inexorablement.
En 2010, « Jouer pour Rose » fut mis en scène avec les Bâtisseurs sur le théâtre de verdure d’à côté du parvis de Vieux-Thann. Et pourquoi pas, en reprenant des chansons de gestes du Moyen-âge ? Notre Roi, dans sa déclamation, nous prouvera encore plus, s’il le fallait, avec sa modestie coutumière, son érudition sans faille, avec toujours ce soleil qui éblouit, à travers quelques petites bribes d’orage léger, qui nous trace, dans un arc en ciel sublime, un rayon de bleu de France persistant sous forme de ruban, qui ne doit plus tarder à poindre réellement. Notre Roi, d’âme ménétrière fervente, généreuse, brillante, est là, présent, devant vous. Clergé, peuple de Vieux-Thann, amis ménétriers, je vous demande à tous l’intronisation du Roi Jean-Paul Dumel, à l’unanimité, et d’accepter avec plaisir, gage de sa fidélité et de ses mérites, le cierge, en offrande au St-Sépulcre.
Pierre MULLER
Photos René GERBER

EDITION 2011

le 11 septembre 2011
La fête des Ménétriers de Haute Alsace
L’édition 2011 de la fête des Ménétriers de Haute Alsace a rassemblé les habitants pour une journée dédiée au chant et à la musique.
La messe d’action de grâce a été célébrée par le chanoine Joseph SIFFERLEN, assisté de son frère le chanoine Gérard SIFFERLEN, du père Raymond LEMBLÉ et du curé Etienne BURGER.
La cérémonie à été rehaussée par les chorales réunies de Vieux Thann, Leimbach et Rammersmatt, et des Petits Chanteurs de Guewenheim, dont le président Thierry MURA fait partie.
La musique de Vieux-Thann dirigée par Bernard MEYER a séduit une fois de plus l’assemblée par son professionnalisme et son engagement à défendre la tradition des Ménétriers, tant par les morceaux choisis que par l’interprétation vocale d’Helena Nazarenko en chantant plusieurs extraits du répertoire d’Edith Piaf.
L’apéritif concert à été agrémenté par l’Harmonie du Cercle dirigée par le dynamique Eric GUIHAL, fils du Roi.
Les Bâtisseurs clôturèrent la journée par un très beau spectacle écrit pour la circonstance.
Thierry MURA

L'éloge traditionnel du Maire Pierre MULLER

Avec le spectacle des Bâtisseurs de Thann

Jean-François GUIHAL, Roi des Ménétriers 2011

Le cochon grillé : un vrai festin.

L’harmonie du CCSU rend hommage au Roi.

EDITION 2010

Fête des Ménétriers 2010
Dimanche 12 septembre 2010.

  - 10 h 00 : Messe à l’église St Dominique
  - 11 h 30 : Apéritif concert sur le parvis de l’église
  - 13 h 00 : Repas à la broche (sur réservation) et petite restauration
  - Après-midi : jeux intersociétés et animation musicale et spectacle des Bâtisseurs vers 16 heures
Réservez d’ores et déjà cette date !

LA FÊTE DES MENETRIERS

En 2009, la Fête des Ménetriers a fêté son 610e anniversaire.

Après la partie religieuse, place a été donnée à la Musique et aux jeux inter-sociétés.

Sous un soleil radieux, musique, bonne humeur, gastronomie et compétitions sympathiques
ont permis a un public nombreux de passer une excellente journée sur le parvis de l'église.

Fete des MenetriersZoom

ELOGE DU ROI DES MENETRIERS

Eloge du Roi des Ménestriers de l'An de grâce 2009

Le Sire Léo Kolb ci devant nous présent
Elu Roi des Ménétriers pour la durée d'un an
N'a pas été comme ses nobles prédécesseurs
Celui qui cherchait chez Erato et Euterpe le bonheur!
Pendant qu'eux cigales toujours chantant et jouant
A travers les pays de la musique allaient en vagabondant
Lui, fourmi, toujours vaillant, pour eux a travaillé
Avec entrain et dévouement hiver comme été.
L'art des ménétriers il le pratiquait aux messes dominicales
Chantant avec respect et ferveur célébrations et vespérales
Dans sa salle de bain aussi par Calliope envoûté
La chansonnette il a souvent a poussé
Par contre par la charité éclairé le roi de l'année
Pour la collectivité a énormément travaillé
Ses nombreux postes de responsabilité dans le textile
En ont fait un directeur avisé et habile
Cotonnière à Thann, à Lauw Berger André
Nouvelle filature de Cernay puis la retraite a sonné !
Alors avec un entrain juvénile une représentation a crée,
Négociant les tissus en Alsace, Vosges, Alpes, Rhône
D'ailleurs il est toujours actif tel un jeune homme
Depuis 2001 le roi se consacre également avec dévotion
Au service des handicapés mentaux de Thann et la région
Gestionnaire de l'IME de Thann, du CAT, de la maison Emilie
Sa seigneurie est également administrateur « Au fil de la vie »
10 ans conseiller municipal, 8 ans adjoint au maire
Léon Kolb, homme public, n'est pas peu fier
D'avoir oeuvré avec compétence pour la restauration
De l'église des ménétriers notamment la pose du clocheton
De nombreuses autres initiatives sont à mettre à son crédit
Elles ont souvent apporté à la commune confort et bonne vie
Enfin il est ménétrier de Haute Alsace depuis leur renaissance
Trésorier il est toujours disponible, actif, plein de bon sens
C'est en vertu de cela que ses pairs à l'unanimité
L'ont porté à leur tête en reconnaissance de son passé

Dédi Maller - Ménétrier de Haute Alsace