vie locale1

 JUMELAGE AVEC RAMMERSWEIER

 

Le 6 décembre 1944, à Rammersweier, petite cité viticole du Pays de Bade, dans la banlieue d’Offenburg, se noua un drame épouvantable.
Depuis quelques temps déjà, les nazis aux abois, massacraient de nombreux résistants français, détenus à la prison d’Offenburg.
Ce jour là, onze hommes de Vieux-Thann et de sa proche région, membres du Maquis de la Waldkapelle, arrêtés au mois d’octobre, furent assassinés d’une balle dans la tête, sur une colline de Rammersweier et leurs corps jetés dans un entonnoir de bombe et recouverts de terre. Il faudra une enquête de plus de deux ans pour qu’on les retrouve.

charte jumelage

Le 6 décembre 1994, cinquante ans après les faits, une forte délégation de Vieux-Thannois et de parents des martyrs se rendit à Rammersweier pour commémorer le terrible forfait.
A l’origine de la démarche, Jean-Paul BRUCKERT dont le beau-père vieux-thannois, Robert FOEHRENBACHER figure parmi les victimes. Il fut le premier à prendre contact avec Gerhard HURST, Maire de Rammersweier et Jean-Pierre MEYER, Maire de Vieux-Thann.
L’accueil de nos amis Allemands fut à la hauteur de l’événement.
Les élus de la ville et de nombreux habitants de Rammersweier s’étaient joints aux Français et participèrent à une cérémonie d’une grande intensité émotionnelle.
Et depuis ce jour, chaque 6 décembre, une délégation vieux-thannoise se rend à Rammersweier pour une commémoration toujours empreinte de beaucoup d’émotion.

Et puis, par dessus les tombes, l’amitié a pris sa place. Des hommes de bonne volonté,  venus des deux rives du Rhin, ont décidé de faire un bout de chemin ensemble.
Les rencontres entre acteurs de la vie associative se sont multipliées et ont permis à cette amitié de grandir.
Tout naturellement, le 2 décembre 2003, le Maire (Ortsvorsteher) de Rammersweier, Gerhard HURST et le Maire de Vieux-Thann, Pierre MULLER signèrent la charte de jumelage qui unit nos deux villes.

Cette amitié exemplaire, née dans le sang et les larmes, trouve sa place dans une Europe pacifiée et plaide pour avenir que nous souhaitons radieux.